Après le COVID, la difficile reprise pour les bars et restaurants

Après le COVID, la difficile reprise pour les bars et restaurants 1

Après le COVID, la difficile reprise pour les bars et restaurants

26 novembre 2020

La situation sanitaire n’est pas du tout stable en France. Alors que le confinement a pris fin le 11 mai dernier, le nombre de cas positifs et de décès se remet à augmenter au point de devenir très alertant. Le lundi 05 octobre 2020 par exemple, le Ministère de la Santé Publique a recensé 5084 nouveaux cas en 24 heures et 70 décès.
Du coup, le gouvernement n’a pas hésité de mettre en place de nouvelles restrictions, notamment dans les zones en alerte maximale. Parmi ces mesures figure la re-fermeture des bars et l’ouverture de certains restaurants sous réserve de respecter le protocole sanitaire.

Proposition d’un projet de protocole sanitaire renforcé par les professionnels du CHR

Il est à savoir que les nouvelles restrictions s’appliquent principalement dans la capitale et elles entreront en vigueur le mardi 06 octobre 2020 pour un délai minimum de 15 jours. Pour faire face à l’avancée de la pandémie et pour éviter la fermeture des bars et des restaurants, les professionnels du CHR ont proposé lundi des solutions plus ou moins efficaces. En fait, ils veulent assurer le respect du protocole sanitaire adapté à la situation pour pouvoir rester en activité.
Si le gouvernement a prévu la sauvegarde de la distance d’un mètre entre les tables, les professionnels de CHR ont déclaré que cette mesure constitue une ligne rouge pour leur profession. Celle-ci réduit en effet la capacité des établissements et influe sur leur survie économique.
Mis à part cela, les professionnels du CHR n’acceptent pas non plus la diminution du nombre de personnes par table à 4. Ils disent qu’ils ne peuvent pas descendre sous les 8. Ils sont, en revanche, d’accord pour effectuer le paiement à table car cela permet de limiter les déplacements et d’éviter la sur-fréquentation.

Quid des tracés et des dépistages ?

Par ailleurs, les professionnels du CHR proposent aussi l’incitation au téléchargement de l’application StopCovid et à la mise en place d’un carnet d’adresses dans lequel les clients doivent inscrire leurs coordonnées afin que l’agence régionale de santé puisse les rappeler en cas de souci.
Puis, ils sont également prêts à prendre la température de chaque client qui entre dans leur établissement, mais le gouvernement a annoncé que cette mesure n’est pas réellement efficace vu le nombre de cas asymptomatiques dans le pays.
Et il en va de même pour le dépistage massif des employés du CHR puisque ce genre de tâche doit normalement être assuré par les personnels soignants. Il convient de préciser que les mêmes propositions ont été avancées pour permettre aux bars de rester ouverts, mais d’après le gouvernement leur reprise est encore très difficile à cerner.

Recent comments

*
*

*

Articles récents

Derniers articles

Categories

Abonnez-vous à notre newsletter