COVID 19, la difficile gestion des funérailles en France

COVID 19, la difficile gestion des funérailles en France 1

COVID 19, la difficile gestion des funérailles en France

21 novembre 2020

Les mesures prises par le gouvernement français changent en fonction des statistiques. Il y a quelques mois, le pays connaissait une forte mortalité et on assistait à des enterrements de masse. Les familles ne pouvaient pas assister aux obsèques de leur proche décédé et il était très difficile de gérer les funérailles.
A l’heure où l’on parle, il est vrai que la pandémie est toujours là, mais le nombre de décès a diminué considérablement et les conditions funéraires se sont assouplies. Voici de plus amples informations sur l’organisation des obsèques !

Combien de personnes peuvent assister à l’enterrement ?

Il est à savoir que depuis le 1er juin 2020, le nombre de personnes qui peuvent assister aux cérémonies funéraires dans un lieu de culte ou un cimetière n’est plus limité à 20. Cependant, les crématoriums et les chambres funéraires ont le droit de définir le nombre de personnes qui peuvent venir à l’évènement afin d’éviter les saturations et afin de faciliter le travail des pompes funèbres.
En ce qui concerne l’enterrement des défunts positifs au Covid-19, il doit suivre toutes les recommandations et dérogations au droit funéraire prévues par le Haut Conseil de la Santé Publique, notamment en termes de délai d’inhumation, de toilette mortuaire, de soins de conservation, de déroulé des obsèques et du type d’enterrement.

Comment se déroule l’enterrement d’un défunt atteint du Covid-19 ?

Par ailleurs, il y a lieu d’admettre que faire le deuil d’un proche décédé du coronavirus est vraiment douloureux en France. Non seulement les familles doivent respecter les mesures de confinement, mais elles ne peuvent pas suivre les traditions. Les cérémonies sont devenues restreintes, les obsèques et les enterrements sont reportés et il n’est presque pas possible de voir le corps.
Selon les termes du décret du 11 mai 2020, les actes de thanatopraxie ou soins de conservation du corps ne sont pas autorisés sur un défunt mort du Covid-19. La raison de cela est simple car ce nouveau virus reste contagieux même après le décès.
Et il en va de même pour la pratique de la toilette mortuaire, elle est interdite pour les défunts atteints du Covid-19. Donc le corps de ces derniers seront tout de suite enveloppé dans une housse mortuaire imperméable déjà désinfectée et laissant une petite ouverture sur le haut pour permettre aux proches de voir pour la dernière fois le corps en chambre funéraire.
Enfin, pour transporter les corps enveloppés vers la maison funéraire ou institut médico-légal, les responsables se servent généralement d’un brancard et d’un drap et ils doivent être équipés d’une tenue de protection adaptée pour bien se protéger.

Recent comments

*
*

*

Articles récents

Derniers articles

Categories

Abonnez-vous à notre newsletter