Le retour des métiers traditionnels : devenir charpentier

Le retour des métiers traditionnels : devenir charpentier 1

Le retour des métiers traditionnels : devenir charpentier

11 décembre 2020

Le charpentier est le spécialiste du bois. Il a pour rôle principal de construire ou de réparer les charpentes, mais il peut aussi s’occuper des menuiseries en bois, des escaliers en bois, des cloisons en bois et de toute autre réalisation en bois.
De nos jours, de plus en plus de personnes souhaitent devenir charpentier bois car c’est un métier très en vogue, bien payé et débouchant à des postes intéressants. D’où l’intérêt de répondre à la question : comment devenir un bon charpentier bois ?

Le cursus à suivre pour devenir charpentier bois

Pour devenir un bon charpentier bois, il faut tout d’abord suivre une formation particulière et choisir une spécialité. Juste après la classe de 3ème, il est possible d’obtenir un CAP charpentier bois ou un CAP constructeur bois. Sinon, il faut poursuivre les études jusqu’au bac et obtenir le diplôme de Bac Pro technicien constructeur bois ou Brevet professionnel charpentier.
Après un Bac+2, il est également possible d’obtenir un BTS charpente ouverture ou un BTS systèmes constructifs bois et habitat. Puis, il faut une bonne maîtrise des techniques de fabrication et de pose et aussi quelques années d’expérience dans le domaine pour pouvoir choisir entre différentes possibilités d’évolution.

Les qualités requises pour devenir un bon charpentier bois

Par ailleurs, certaines qualités sont également requises pour devenir un bon charpentier bois. De un, il faut connaître les normes en vigueur et il faut savoir les mettre en application. De deux, il faut être transparent, sérieux et professionnel pour ne pas avoir des difficultés à présenter les méthodes de travail aux clients et aux autres ouvriers.
Ensuite, il faut aussi être disponible pour pouvoir intervenir à tout moment et pour pouvoir se déplacer sur les chantiers quand il le faut. Puis, il faut être proactif et être en mesure de proposer des alternatives aux clients.
Il est à savoir qu’un artisan qualifié est normalement souscrit à une assurance décennale qui garantit la prise en charge des réparations en cas de dommages après la fin du chantier. Il doit aussi être capable de fournir des devis clairs avec une date de début et date de livraison du chantier bien détaillé et des prix justes, c’est-à-dire des tarifs qui ne sont ni trop bas ni trop élevés.
Et enfin, il doit agir de manière efficace : ce n’est effectivement pas la peine de réaliser les travaux à la hâte car cela peut influer sur les résultats. Puis, ce n’est pas non plus la peine de prendre trop de temps pour les effectuer car cela peut faire gonfler la facture.

Recent comments

*
*

*

Articles récents

Derniers articles

Categories

Abonnez-vous à notre newsletter