Portage salarial ou micro-entrepreneur

portage salarial

Portage salarial ou micro-entrepreneur

22 avril 2020

Un porteur de projet peut choisir entre deux options pour démarrer ou pour tester sa nouvelle activité : soit il crée ce qu’on appelle une micro-entreprise, soit il opte pour le portage salarial. Le fonctionnement de ces deux solutions est très différent mais elles permettent toutes deux de bénéficier de plusieurs avantages.

Le fonctionnement de la micro-entreprise

La micro-entreprise est une très petite entreprise qui fait travailler moins de 10 salariés et qui dispose d’un chiffre d’affaires annuel de moins de 2 millions d’euros. Ainsi, elle prend donc la forme d’une entreprise individuelle ou d’une EURL et elle permet aux entrepreneurs de démarrer facilement un projet de création d’entreprise. Ses bénéfices sont normalement calculés par l’administration fiscale et les obligations liées à sa comptabilité sont ultra-simplifiées car elles n’exigent pas la production de comptes annuels.
Le micro-entrepreneur, quant à lui, est affilié au régime social des travailleurs indépendants, notamment sous le régime microsocial simplifié et il est assujetti à des cotisations sociales calculées à partir d’un taux fixe. Enfin, il convient de préciser que la fermeture d’une micro-entreprise est très simple et elle ne coûte pas du tout cher.

Les grandes lignes à retenir sur le portage salarial

En ce qui concerne en revanche le portage salarial, il s’agit d’une relation contractuelle triangulaire entre le salarié porté, la société de portage salarial et l’entreprise cliente. C’est une solution qui se trouve à mi-chemin entre le salariat et la création d’entreprise et elle ne peut concerner qu’une seule activité de service.
Normalement, elle requiert deux contrats : un contrat conclu entre la société de portage et le salarié porté et un autre contrat conclu entre la société de portage et le client. De ce fait, c’est la société de portage qui facture donc les prestations au client et c’est elle également qui rémunère le salarié porté. De son côté, le salarié porté est affilié au régime général de la sécurité sociale et il est couvert par l’assurance chômage sans avoir à créer sa propre structure.

Portage salarial vs micro-entreprise : comparaison

Compte tenu de tout cela, le portage salarial est donc idéal pour les porteurs de projet qui souhaitent démarrer une nouvelle activité avec peu de visibilité. Par contre, il est préférable de s’orienter vers la micro-entreprise si les activités de prestations de services envisagées sont de type commercial, libéral ou artisanal.
Enfin, il faut également considérer le fait que le portage salarial permet de jouir de tous les avantages d’un salarié et de ne pas avoir d’entreprise à gérer. En revanche, la micro-entreprise permet de gagner plus d’argent.

Recent comments

*
*

*

Articles récents

Derniers articles

Categories

Abonnez-vous à notre newsletter